.
Enseignements
 
Les 613 Lois

 
 
 
 427/613 – Interdiction des mariages mixtes

 Yaakov, Béla Orbán

”Tu ne contracteras point de mariage avec ces peuples, tu ne donneras point tes filles à leurs fils, et tu ne prendras point leurs filles pour tes fils; car ils détournaient de moi tes fils…” (Deutéronome 7:3-4)

 

Ni toi ni ta descendance…

L’ordre donné par Dieu au Peuple Élu, donc au Peuple de Dieu, vaut par définition également pour tous les membres du Corps du Messie.

Il s’agit aussi d’une réponse à la question tant de fois posée en milieux Chrétiens: Est-il possible pour un croyant de se marier avec un incrédule?

-        Tu ne contracteras point…

En d’autres termes, ne renonce ni a ta foi ni a ton identité pour ce qui est plus beau, plus agréable car Dieu nous a donné des ordres afin de remplir notre appel.  

Ne désobéis donc pas…  

-        ne donne pas tes filles…  

La couverture des femmes doit rester constante. La fille ne perd la couverture spirituelle de son père que lorsqu’elle passe sous celle de son mari par le biais du mariage. Elle passe d’une couverture à l’autre.

Le père qui laisse sa fille sans protection et qui de plus, la donne en mariage à un infidèle, brise l’Ordre divin.

Aujourd’hui naturellement, la fille peut décider indépendamment de préserver cette constante ou d’y mettre un terme.  

-        et tu ne prendras point leurs filles…

Le mariage mixte est très dangereux pour la descendance. Surtout lorsque la mère n’est pas dans le même esprit que le père.

La double identité prend forme dès le plus jeune âge comme fruit de l’éducation double.  

Cet état maladif est principalement déterminé par la lignée de la mère dans la majorité des cas dès lors que c’est cette dernière qui prend part à l’éducation de l’enfant dès son plus jeune âge et c’est elle qui façonne sa conscience la première.    

Les enfants s’identifient à leurs mères. Il ne reste que deux possibilité pour les pères, soit ils se conforment à la situation soit ils restent seuls au sein de leur famille, car incapables de remplir la tâche qui leur a été donné par Dieu en tant que chefs de famille.

 

Dans d’autres cas, l’enfant s’éloigne de la famille qui l’éduque, ou bien le mariage et avec lui la famille peut simplement cesser, car leur appel commun est incapable d’être rempli en raison des membres vivant chacun dans un esprit différent. L’homme ne peut donc pas remplir son appel tant que la domination de la femme souvent renforcée par l’assistance des enfants, l’en empêche.  

 


Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)
 
Copyright © 2005-2017 SHOFAR, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI : www.kehilatshofar.com  
 
 
 

Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2017 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com