.
Enseignements
 
Les 613 Lois

 
 
 

589/613 – Ne rentre pas avec la faucille dans les blés de ton prochain!

Yaakov, Orbán Béla

"Si tu entres dans les blés de ton prochain, tu pourras cueillir des épis avec la main, mais tu n'agiteras point la faucille sur les blés de ton prochain." (Deutéronome 23:25)

 

Cette loi fut donnée en vue de protéger la propriété privée.

Nous avons cependant nous aussi des parcelles de terrains qui nous ont été subdivisés et octroyés selon la volonté de notre Seigneur afin que nous les cultivions.

Malgré cela, le terrain de notre ministère ne peut pas nous appartenir. 

Car Dieu peut muter ses serviteurs vers d’autres contrées et léguer le ministère précédent à une autre personne.

Mais tant qu’un ministère donné nous a été octroyé par le Propriétaire, cette loi le protège de la convoitise des autres.

Nous ne pouvons donc pas amasser et nous approprier les fruits et la moisson du ministère des autres.

C’est au serviteur affecté à mettre tout cela devant le Seigneur car c’est lui qui l’a reçu et qui a la responsabilité de rendre des comptes pour ses œuvres.  

De même, la louange et la bénédiction du Seigneur ne peut se faire que par celui qui a reçu quelque chose de Dieu.  

- Ainsi, il nous est interdit d’aller faucher dans la vie d’une famille en essayant par exemple d’en extraire des membres, serait-ce pour l’intérêt de l’assemblée. L’objectif principal est le foyer, la construction de la communauté familiale. Cette construction ne se fait pas de l’extérieur, si la famille est au complet, mais bien de l’intérieur.  

- Nous ne pouvons pas aller faucher dans le ministère ou dans l’assemblée de l’autre (si celle-ci vient de Dieu), afin de faire pousser nos propres gerbes et d’accroitre le nombre des membres de la nôtre!

Celui qui fauche sur le territoire de l’autre, ne fait qu’exprimer qu’il s’attribue une autorité arbitraire ou du moins signale sa convoitise vis-à-vis de la vie des autres.  

En agissant de la sorte il ne fait que se placer au-dessus de Dieu.  

La chrétienté constructrice de pyramides ne tient effectivement que très rarement compte de cette loi.

 

Cependant il existe certaines choses pour lesquelles nous pouvons nous réjouir ensemble.  

"Nous pouvons prendre un peu" de la bénédiction d’une autre famille ou d’une autre communauté, mais nous n’avons jamais le droit de nous l’approprier.  

Nous avons le droit de goûter au ministère d’autrui dans l’humilité et en louant le Seigneur.  

Le bénissant et Le remerciant pour nous avoir offert de tels frères.  

...au lieu d’ouvrir la porte à toutes sortes d’esprits midianites semant la discorde, le pillage, la jalousie et autre troubles entre les hommes.

 

Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)
 
Copyright © 2005-2017 SHOFAR, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI : www.kehilatshofar.com  
 
 
 

Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2017 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com