.
Enseignements 
 
Juifs - Chrétiens - Juifs Messianiques
 
 
 

 

Les juifs messianiques 1

 

Qui sommes-nous et quel est notre appel ?
 
Yaakov, Béla Orban
 
Toutes sortes de mouvements messianiques fonctionnent un peu partout dans le monde. Nous pouvons trouver leurs synagogues, leurs assemblées et leurs alliés dans presque dans chaque régions du globe.

Parmi eux, il y en a qui arborent et même exagèrent les signes externes de l’orthodoxie juive, mais nous retrouvons également les courants réformistes, libéraux voire même homosexuels avec leurs assemblées respectives.

Plus nombreuses encore sont les assemblées dites ″messianiques″ où les membres d’origine israélite n’apparaissent que de manière très sporadique, voire sont quasiment introuvables.

Il ne s’agit de rien d’autre que d’assemblées composées de faux-juifs, de chrétiens déviants et marginaux s’autoproclamant être des ″juifs de cœur ou d’esprit″.

En d’autres termes, des forces étrangères se cachent derrière ces assemblées. Les mensonges et autres intérêts humains générant ces mouvements ne font rien d’autre que d’arracher et séparer la partie païenne devenue membre du Corps du Christ de la partie juive de ce même Corps, et ce, sous le masque de mot ″juif″.

La communauté juive quant-à-elle se défend contre ces mouvements le plus souvent globalisateurs et imprégnés de l’esprit du Nouvel Âge (New Age). Elle rejette et juge sans distinction tout ce qui arrive sous cette dénomination.

Entretemps, ces faux mouvements divisent également la chrétienté qui prend elle aussi ses distances et va jusqu’à parfois supprimer toute relation avec les juifs messianiques mais aussi avec les juifs traditionnels.

 

Lorsque nous analysons ce problème, il est dès le départ nécessaire de définir le mot messianique (du Messie) et d’en éclaircir le fond.

Ceci est obligatoire, dès lors que le fonctionnement de ces faux mouvements est nuisible tant pour la communauté juive que pour la chrétienté en général.

Or, à notre époque, nous devons savoir que Satan utilise une arme nouvelle : le nom de ″juif″.

Il l’utilise car il sait très bien que les juifs n’écoutent que les juifs et c’est ainsi qu’il est capable de les malmener et de les tromper. De même, dans l’état de faiblesse actuelle de la chrétienté, il est très facile de remettre le nom de juif à la mode et d’en faire un mouvement de renaissance juive assaisonné du terme de messianique comme outil de propagande.

 

Avec ce seul terme, il est possible de faire d’une pierre deux coups et d’ébranler la communauté juive ainsi que la chrétienté lorsque l’humanisme, la tolérance et l’attente du nouveau départ règne dans les deux camps.

 

Contre cette attaque subtile, il est nécessaire pour le Corps du Messie de s’affirmer et de se rendre visible et accessible à tous.

Cette courte rédaction puisse-t-elle en être le coup d’envoi.

 

Ce mot à tant de fois été modifié, remanié et falsifié que sa signification varie suivant pratiquement chaque pays et chaque contrée du monde.

Mais que sa véritable signification et son but original soit enfin à nouveaux visible aux yeux de tous.

 

Du Messie – Messianique – Du Christ

 

Ces mots sont la plupart du temps arborés par des mouvements ou des communautés dont les membres ont souffert des préjudices et des déceptions au sein de la chrétienté mais n’ayant pas rejeté le nom de Jésus.

Il serait pourtant nécessaire de plutôt vivre cette unité à travers les termes de Peuple de Dieu et de Corps du Messie en parfaite connaissance de l’essence de ces expressions.  

C’est par le témoignage de notre propre vie, reflétant le Messie (Christ, Jésus de Nazareth), Son pouvoir et Sa puissance ainsi que la Volonté et les Témoignages de Dieu que nous devrions nous unir en tant que modèles aux yeux du monde. En outre, devrions-nous également proclamer la troisième partie du Verbe comportant les révélations prophétiques, les temps apocalyptiques ainsi que la nouvelle du retour du Roi Messie. 

 

Ainsi se doivent les Gentils – les messianiques (ceux du Christ) provenant des autres peuples – d’évoluer ensemble dans la Parole, le Projet et la Volonté de Dieu.

 

Là où, par contre, la Parole n’est pas intègre, nous ne pouvons parler que de peuple de Jésus, d’église, ou d’âmes religieuses appartenant à leurs assemblées. Mais toute utilisation des termes de Christ, de Messianique ou du Messie n’est que formelle et ne reste qu’un espoir tout au plus.

 

Juifs messianiques

 

Le fondement de la foi juive est aujourd’hui comme depuis toujours, l’attente de l’accomplissement des prophéties et la préparation aux temps apocalyptiques.

Tout ceci serait dénué de tout sens si cela se faisait sans l’attente du Messie.

Ainsi, tout les israélites (descendants de sang du Peuple Élu), adorant le Dieu d’Israël et étant en relation avec Lui, sont juifs messianiques.

 

Il existe cependant deux catégories de juifs messianiques :

- Les juifs messianiques qui par la volonté de Dieu n’ont pas encore pu reconnaître Jésus Christ de Nazareth, Yéshoua HaMashiah, le Messie (Massiah).

- Les juifs messianiques qui on déjà reconnu et accepté Yéshoua HaMashiah tout en restant les membres du Peuple et vivant leur identité juive au quotidien. Cette identité qui fut donnée comme un ″supplément″ à l’appel prédestiné d’Israël.

 

Lorsque nous parlons du Corps du Messie (du Christ), il est donc évident que juifs et gentils sont égaux. Les juifs vivant sous le pouvoir de Yéshoua HaMashiah forment malgré tout une catégorie à part. Cette différenciation est réellement nécessaire, car si nous niions notre appel original en tant que juif  et adoptions une fausse identité comme la chrétienne par exemple, nous irions contre la Volonté de Dieu ; ou si nous nous distinguions des Gentils sans accepter notre unité spirituelle avec eux en nous plaçant au-dessus d’eux, nous serions rebelles de la même façon.

 

- Les juifs croyants qui sont pour l’instant rejetés par les chrétiens qui les considèrent comme des païens ayant commis le déicide, sont en réalité la réserve d’or du Corps du Christ. Dès lors que ce sera Dieu lui-même qui dévoilera l’identité du Messie aux yeux de chaque membre de Son Peuple selon sa promesse.

Ce droit n’appartient qu’à Dieu seul, et aucune mission, église ou quelconque autre mouvement de conversion chrétien n’est autorisé à s’immiscer dans cette juridiction ou à se l’exproprier.

Cette révélation divine quant-à-elle n’est possible que si les membres du Corps du Christ issus des autres peuples rendent le témoignage fidèle de Yéshoua HaMashiah à travers leurs vies et leurs actes et non en essayant de pousser les juifs à adhérer à des églises ou à des assemblées colonisatrices.

 

En connaissance de chose, nous devons déclarer :

Là, où la Parole de Dieu est incomplète, il ne peut y avoir ni messianiques, ni personnes du Messie ni d’assemblées du Christ.

Le rejet de l’élection, de la mission et des promesses d’Israël toujours valables aujourd’hui ont de lourdes conséquences. Là où la moindre trace d’antisémitisme ou de théologie de remplacement se fait sentir, nous ne pouvons trouver que des groupes de personnes attendant des intérêts et des promesses humaines au lieu de la véritable attente du Messie.

 

Toutes les communautés rejetant l’Ancien Testament et les Lois de Dieu, toutes celles ayant comme unique modèle communautaire celui contenu dans les Actes des Apôtres, ou celles ayant développé un ordre pharisien basé sur les ″dires de Paul″ ne peuvent en aucun cas prétendre appartenir au Messie (à Christ).

 

Aucun groupe de messianique ou de juif ne peut fonctionner au sein d’une telle communauté. Un juif messianique (du Christ) par contre ne peut rester parmi de telles personnes, tout au plus le temps d’y accomplir un ministère. Il est possible qu’un juif demeure un certain temps aussi dans le cas où il y a un manque de communauté messianique et n’a pas d’endroit où aller. Dans ce cas, il ne pourra accepter dans une telle communauté que ce qui provient réellement de Christ.

 

Une telle personne ne vivra son identité juive que dans le cas où elle accomplira un ministère vers ces personnes, ou bien lorsque les membres de la communauté l’excluront au sein de l’assemblée. Il vivra ainsi en marge, et connaîtra le même type d’exclusion que celui vécu par les Gentils nés de nouveaux dans les milieux religieux.

 

Nous avons donc la possibilité de vivre en communauté avec les non-juifs en tout ce qui est dépouillé de toute volonté humaine, confessionnelle ou d’église provenant de la chair et de l’âme et non de l’Esprit. Le seul moteur de notre vie en communauté avec eux ne peut être que le fonctionnement de la Parole de Dieu et du pouvoir du Messie.

Parallèlement à cela, nous avons la possibilité et même l’obligation d’accomplir, de remplir et de vivre tout ce que Dieu a ordonné à tous les juifs.

Tout ce qui est également exempt du pouvoir et des intérêts humains du judaïsme, mais qui est la Volonté Révélée de Dieu.

Ceci n’est autre que l’identité qui nous a été prescrite par l’Éternel.

 

Lorsque ces différentes catégories seront enfin comprises, acceptées et vécues par tous les membres du Peuple de Dieu suivant celle à laquelle il appartient (Gentils – juifs messianiques – juifs croyants), alors commencera l’accomplissement de la prophétie de la Greffe et de la Greffe à nouveaux à une plus large échelle.

Cette grande Promesse sans laquelle la communauté juive dessècherait et ne resterait que de simples ″israélites″ au sens physique du terme. De même la Greffe, seule capable de restituer le Christ là où le souffle mortel de la religiosité ronge la chrétienté depuis des lustres.

 

Nous, juifs messianiques situés à la périphérie de la communauté juive et bannis de la chrétienté, avons reçu cette mission.

Nous formons un pont au travers duquel les juifs et les personnes du Christ peuvent se connecter. Nous accomplissons cette œuvre dans des conditions très rudes, car attaqués des deux côtés et devant affronter tous les extrémismes.

Nous sommes un Pont sur lequel il est possible de circuler, mais au travers duquel aucune invasion ni autre tentative de conquête n’est permise ni dans un sens ni dans l’autre.

Les deux parties n’ont le droit de se connecter par notre biais qu’à travers la Porte, le Messie (Christ) et sous les ordres et le jugement de Son Esprit.

C’est pour cela que nous sommes si souvent la cible d’attaques. C’est aussi la raison pour laquelle beaucoup mentent en se prétendant être le pont, les ″nouveaux juifs″, les ″juifs d’esprit″, les ″messianiques″.

C’est aussi pour cette raison que Dieu attend encore plus de discipline, de sainteté et de pureté de nous et que le pouvoir du Roi est particulièrement actif et complet en nous.

 

Notre appel par contre est exempt de tout intérêt et de tout pouvoir humain, confessionnel, d’assemblée ou d’église, parce que nous n’avons le droit d’obéir qu’à la seule et unique volonté de Dieu.

En tant que pont, en tant que douaniers ou en tant que fonctionnaire chargé de barrer la route à toute infection spirituelle contagieuse…chacun selon la place qui lui a été donnée.

Tout ceci en soumission parfaite à Dieu, à la frontière d’un pays divisé où la réunification des deux régions distinctes s’opère selon la volonté et sous les yeux du Roi.

 

Le ″pont″ pour sa part ne peut appartenir ni être contrôlé par aucune des deux parties se trouvant aux extrémités.

C’est pourquoi notre mission ne sera jamais spectaculaire et nous ne pourrons jamais espérer être nombreux dans cette équipe.

Il ne peut non plus y avoir aucune superstructure ni aucune institution. Mais l’importance et les conséquences de notre ministère auront un jour un impact immense sur beaucoup de personnes.

Entretemps, beaucoup passeront à travers nous et sur nous pour que la prière Sacerdotale du Grand Prêtre soit accomplie dans le Corps du Messie. Mais ils le feront sans se jamais se rallier à nous.

Parmi ceux-ci, il y en aura toujours qui auront soin d’aider et d’approvisionner le ″pont″ selon ses besoins en signe de gratitude envers Dieu. Des gens qui ayant fait l’expérience des bénédictions de notre ministère et de notre mission en enverront d’autres vers nous afin de vivre à leur tour l’unité dans le Corps du Christ.

À la place de toute fausse unité et unifications humaines.

 

Car la construction intégrale des deux parties du Corps du Messie a déjà commencé.

 

Budapest, le 31 octobre 2008.
 
 
Lisez la suite en cliquant sur le titre:
 
Le pont pris d'assaut aux deux extrémités

 

Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)

Copyright © 2005-2017 SHOFAR - BUDAPEST, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI www.kehilatshofar.com


Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2017 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com