.
Profession de foi
 
(Cliquez sur les passages de la Bible entre prenthèses pour faire apparaître le contenu)
 
 
 
Les Écritures Saintes 

Nous croyons que la Bible, aussi bien la Tenach (l’Ancien Testament), que la Brit Hadassa (le Nouveau Testament) sont entièrement d’inspiration divine, la révélation complète et finie du Tout Puissant envers l’Être humain, jusqu’au retour du Messie. La Bible, à partir de la première lettre du livre de la Genèse jusqu’à la dernière du livre de l’Apocalypse est immuable. Toutes les catégories de la connaissance dont le Livre témoigne sont authentiques, y compris la foi, la pratique, l’Histoire et la science.  

(Pr 30,5-6; Iz 40,7-8; Mt 5,18; Jn 10,35b; 2Tm 3,16; 2P 1-21)

 

Le Dieu Créateur, Tout Puissant et Éternel

Nous croyons à l’unité de Dieu telle qu’elle apparaît dans la Ch’ma : Chema Yisrael… Adonaï Ehad… Écoute Israël, le Seigneur est un. Dieu est le créateur de toutes choses, il est infini et parfait, il existe depuis toujours à travers trois entités équivalentes, la Sainte Trinité : Le Père, le Fils et le Saint Esprit, ainsi que dans la nature et dans les caractéristiques de la personnalité humaine, comme manifestation de sa perfection divine.   

(Dt 6,4; Iz 48,16; Mt 28,19; Jn 6,27; 2Co 13,13; Ac 5,3-4; He 1-8)

 

Dieu le Père

Nous croyons que Dieu le Père a une autorité suprême sur toute la création. Il est le Père d’Israël qui nous a élus pour être son unique peuple. Il est le père de Jésus le Messie qu’Il a envoyé dans le monde pour délivrer de la mort l’Humanité entière et le monde créé.

(Ex 4,22; Mt 3,17; Jn 1,12-3,16; Ac 17,29; Ga 3,26)


Dieu le Fils, le Messie

Nous croyons que Dieu le Fils a pris chair en la personne de Jésus de Nazareth qui est le Messie promis à Israël. Il fut conçu par l’Esprit Saint de Dieu et est né d’une vierge juive appelée Miriam (Marie).

Il est réellement Dieu qui durant sa vie terrestre s’est vidé pour devenir véritablement Homme comme éternelle unité.

(Iz 7,14; 9,6-7; Jr 23,5-6; Mi 5,2)

Nous croyons que le Messie Jésus est mort pour nous délivrer des conséquences de nos péchés et que tous ceux qui croient en Lui et L’acceptent comme leur Sauveur et comme leur Seigneur seront considérés comme justes par Son sang versé pour nous.

La mort du Messie fut le sacrifice pour nos péchés, le prix de notre rédemption. Elle fut prédite dans la Tenach (Ancien Testament) à travers l’image du sacrifice de l’agneau de la pessah comme sacrifice rédempteur des péchés du Yom Kippour.

(Nb 16,15-16; 17,11; Iz 53,4-6,10-12; Ps 22,16; Dn 9,26; Za 12,10; Mc 10,45; Ro 3,24-26; 5,8-9; 2Co 5, 14-15, 21; 1P 3,18)


Nous croyons à la résurrection de Yéshoua HaMasshiah (Jésus Christ)
dans un cops spirituel depuis la mort. Il est monté dans les cieux et a pris place à la droite de Dieu le Père. Aujourd’hui Il est notre évêque suprême (Cohen HaGadol), dans l’ordre pastoral de Melchisédech. De cette façon Il est l’intermédiaire et le porte parole de tous les croyants devant Dieu le Père.

(Gn 14,17-20; Ps 16,10-11; 110,4; Za 6,12-13; Ac 1,9-11; 1Co 15,4-8; He 7,1-25; 8,1; 1Jn 2,1)

 

Le Saint Esprit

Nous croyons que Ruach HaKodes – le Saint Esprit est une entité. Il n’attire pas l’attention sur Lui, et est omniprésent pour glorifier et proclamer Jésus Christ.

(Gn 1,2 ; Ps 139,7 ; Ne 9,20 ; Jn 15,26-27 ; 1Co 2,10-11 ; 12,11 ; 2Co 13,13 ; Ep 4,30).

Nous croyons à la présence active et constante de l’Esprit Saint de Dieu tout au long de l’Ancien Testament et lors de la création. Il inspira et imprégna provisoirement certains Hommes pour son service : les prophètes.

(Gn 1,2 ; Ex 31,3 ; Nb 27,18 ; Jg 6,34)

Nous croyons à l’activité constante de l’Esprit de Dieu en vue de faire voir au monde le péché et le persuader de la vérité et du jugement dernier. Il fait renaître, scelle et isole les croyants afin qu’ils mènent une vie sainte.

Au moment du salut, tous les croyants seront imprégnés de l’Esprit de Dieu dans le Corps du Christ, et le Saint Esprit entrera en eux de manière définitive. C’est ainsi que les croyants sont intègres dans le Corps du Christ et en possession de toutes les bénédictions de l’Esprit. C’est le privilège et le devoir de tout croyant d’être constamment inspiré par l’Esprit de Dieu, dirigé par le Saint Esprit, pour que les fruits de Celui-ci soient perceptibles dans sa vie.

(Jn 14,16 ; 16,7-15 ; Ro 8,9 ; 1Co 12,13 ; 27-30 ; Ep 1,13 ; 5,18 ; 2Th 2,13)

Nous croyons que les croyants ainsi nés de nouveau sont capables d’assumer l’un des services de Dieu par les dons de l’Esprit en vue de consolider le Corps du Messie. Les croyants ne doivent pas aller chercher ces dons, car ceux-ci sont répartis selon la volonté souveraine de l’Esprit de Dieu l’Éternel.

(1Co 12,7-11,27-30 ; Ep 4,11-13 ; 1P 4,10)

Nous voudrions remarquer que l’intérêt trop marqué pour certains dons, comme celui des langues ou ceux de la guérison peuvent être néfastes dans le Corps du Christ. La préoccupation première du croyant doit être le travail du Saint Esprit qui crée en lui les caractéristiques et le comportement de Dieu. C’est pourquoi la tâche du croyant est de rechercher la voie la plus parfaite possible dans sa propre communauté.

(Ro 8,13 ; 1Co 13,1-3.13 ; Ga 5,22-23)

Nous croyons que le Dieu Tout Puissant a promis les guérisons selon Sa volonté, cela pouvant se produire par l’action d’un miracle, de médicaments, de la science ou simplement de manière naturelle. Une guérison surnaturelle ne peut survenir que comme réponse donnée aux prières selon la volonté souveraine de l’Éternel notre Dieu. Cependant la guérison n’est pas exigible en ces temps comme le fruit de l’expiation et de la rédemption.

(Ex 4,11 ; 1Tm 5,23 ; 2Tm 4,20 ; Jc 5,14-15 ; 1Jn 5,14-15)

 

Satan et les anges

Nous croyons à l’existence réelle de Satan. Il disposait du rang le plus haut-placé dans la hiérarchie des êtres spirituels et des anges. Sa vanité et sa fierté l’ont conduit à commettre le péché et à se révolter contre Dieu avec une partie des anges, plus connus sous le nom de démons, entraînant ces derniers dans sa chute dans l’abîme.

( Iz 14,12-17 ; Ez 28,11-19 ; 1Tm 3,6 ; 2P 2,4 )

Nous croyons que l’origine du mal est Satan même. Lui et ses fidèles sont actifs dans le monde pour dérouter et aveugler l’Homme dans la reconnaissance de la vérité suprême et spirituelle, ceci en générant la haine, comme l’antisémitisme contre le Peuple Élu d’Israël, en trompant et tentant les croyants pour les entraîner dans sa chute. Les croyants sont capables de résister à ses tentations et aux forces du mal par l’usage et la mise en pratique des vérités écrites dans la Bible.

(Gn 3,1-19; Lc 10,18; 2Co 4,4; Ep 6,10-19; Jc 4,7-8; 1P 5,8-9; Ap 12,13)

Nous croyons que Satan en tant que souverain de ce monde, dirige la communauté des non-croyants du monde. Il a été jugé par la mort du Christ Jésus, quoique ce jugement ne soit pas encore entré en vigueur selon notre perception chronologique du temps terrestre. Satan subira la punition éternelle dans les flammes de l’enfer après les 1000 ans du règne terrestre du Messie.

(2Co 4,4; Ep 2,1-3; Col 2,15; Ap 20,10)

Nous croyons qu’une grande partie des anges sont restés saints et fidèles, ils louent, adorent et servent Dieu devant son trône. Ils sont chargés de la mission très spéciale de mener à bien les projets du Seigneur et de servir les croyants.

(Iz 6,1-7; Dn 10,10-21; Lc 15,10; Ep 1,1-21; He 1,14; Ap 7,12)


L’Homme

Nous croyons que l’Homme fut crée à l’image de Dieu. Adam a commis le péché, en conséquence de quoi il fit l’expérience, non pas uniquement de la mort physique, mais aussi de la mort spirituelle qui découle de son éloignement de Dieu. Les conséquences de ce péché ont une influence sur toute l’humanité. Tout Homme naît avec le péché en lui et pèche en pensées, en paroles et en actes.

(Gn 1:26-27, 2:17, 3:6, Iz 53:6, Mc 7:20-23, Jn 2:24-25, Ro 5:12-19, Ep 2:1-3)
 

La rédemption

Nous croyons que tout Homme qui croit en le Christ comme en son Sauveur et en son Rédempteur personnel, qui lui confie et lui offre sa vie dans tous ses domaines, qui lui confesse ses péchés et fait pénitence, obtient sa Grâce et devient automatiquement l’enfant de Dieu. Cette grâce n’est pas fruit du mérite ou du labeur humain. La grâce dépend uniquement de la clémence imméritée de l’Éternel.

(Gn 15,6 ; Ha 2,4 ; Jn 1,12 ; 3. ; Ep 1,7 ; Tt 3,5)

Nous croyons que tout croyant qui est fils ou fille de l’Éternel, a l’assurance de la vie éternelle, c’est-à-dire qu’il est en sécurité par sa naissance de nouveaux, le pouvoir de Dieu le Père, la présence et le sceau du Saint Esprit, et par l’intermédiaire de Yéshoua HaMasshiah.

(Za 6,12-13 ; Jn 10,27-30 ; 14,16-17 ; Ro 8,38-39 ; Ep 4,30 ; 1Jn 2,1 ; 1P 1,23)

Nous croyons que les croyants, malgré la grâce qui leur est accordée, sont tout de même enclins à la tentation durant leur vie terrestre. Malgré cela Dieu l’Éternel s’est soucié de faire vivre ses fidèles en Sa soumission en leur permettant de s’identifier au Christ, en faisant confiance en le pouvoir de son Esprit Saint, et en toute connaissance des Écritures Saintes.

(Jn 17,17 ; Ro 6,1-11 ; 7,15-21 ; 8,11-13 ; 1Jn 1,8-2,2)

 

Le corps du Messie

Nous croyons que tous les croyants qui croient en le Messie Yéshoua HaMasshiah, font partie intégrante, et sont membres du Corps universel du Messie. Le baptême de l’Esprit Saint s’est réalisé par l’ascension du Corps du Christ Yéshoua HaMasshiah au ciel lors de la Pentecôte (Chavouoth), et sera complet lorsqu’Il reviendra pour chercher sa fiancée, son épouse. Aucune appartenance à quelque institution terrestre, puisse-t-elle être église, ou autre, n’entraîne automatiquement l’appartenance au Corps du Christ. Seule la foi véridique dans le Christ en est le sceau. Ce Corps se détache d’Israël, et par le biais de Sa mort et de Sa résurrection, a regroupé en Lui les juifs et les autres nations et forme une unité avec eux. Le devoir sacré de ces membres est de garder l’amour et l’unité du Saint Esprit dans un cœur propre.

(Mt 16,18 ; Ac 1,5 ; 2,14-36 ; 1Co 12,13 ; Ep 2,11-22 ; Col 1,18 ; 3,14-15)

Nous croyons au baptême d’eau qui découle directement du rituel juif de l’immersion (Mikvé). Seulement, dans le Nouveau Testament cette immersion représente le travail accompli par le Messie. La Cène provient du soir du Seder de la Pâque, et commémore la mort du Messie, de son sacrifice du Golgotha jusqu’à son retour sur terre. Telles sont les cérémonies que le Messie a ordonné de célébrer à tous les membres de son Corps.

(Mt 28,19 ; 1Co 11,23-30)

Nous croyons à la résurrection et en l’ascension de Yéshoua HaMasshiah.
Nous croyons que les communautés locales s’organisent selon les comptes à rendre au Seigneur, selon Sa gloire, Son enseignement, l’apostolat, la pratique communautaire et à travers l’enseignement de l’Évangile. Nous croyons que le Corps du Messie fonctionne de manière invisible au sein des communautés par l’action du Saint Esprit. L’adhésion à une communauté locale est nécessaire et doit s’effectuer sur la base d’une décision personnelle.

(Mt 28,19-20 ; Ac 2,42-47 ; Ep 4,11-13)
 

 
Israël

Nous croyons qu’Israël est le peuple élu par l’Éternel Dieu, il est saint et le royaume des prêtres. Cette élection de Dieu est irrévocable malgré le refus de Yéshoua HaMasshiah par chaque clan d’Israël. Le Dieu Tout Puissant nettoiera et purifiera son peuple de son incrédulité ”au temps de la détresse de Jacob” qui aura pour conséquence la reconnaissance du Messie en Yéshoua HaMasshiah de la part de tous les clans.

(Is 52,13-53,12 ; Jr 30,7 ; Ez 20,33-42 ; Dn 9,27 ; Za 12,10 ; 13,8-9 ; Ro 11,26)

Nous croyons qu’Israël n’est pas égal au Corps du Messie. Malgré tout, le juif croyant en Yéshoua HaMasshiah possède une double identité. Premièrement en tant que descendant spirituel du Corps d’Israël, deuxièmement comme membre du Corps du Christ.

(Ex 19,6 ; Am 3,2 ; 9,8 ; Ro 10,1 ; 11,2.5.28-29 ; Ep 2,14-16)

Nous croyons que l’Alliance passée entre Dieu et Abraham est toujours en vigueur et est sans appel en ce qui concerne le peuple juif. Cet Alliance octroie à Israël le droit de prendre possession de la terre promise, de recevoir une descendance (le Messie) qui doit venir, et donne l’assurance au monde entier que c’est par Israël et son Messie que la rédemption est accomplie. Dieu accomplit finalement son alliance à tous points de vue dans le royaume messianique, tant matériellement, que spirituellement. C’est alors que le peuple juif connaîtra Dieu l’Éternel à travers Yéshoua HaMasshiah, et possèdera entièrement la terre d’Israël selon ses frontières bibliques.

(Gn 12,1-3 ; 15,17-18 ; Jr 31,31-34 ; Ro 11,25-28)

Nous croyons, puisque l’Évangile a initialement été révélée aux juifs, que le devoir du croyant est de montrer la bonne renommée du Messie par l’exemple de sa vie et, en cas d’intérêt manifesté par autrui, porter un témoignage sincère et sans retenue.

(Gn 12,3 ; Nb 24,9 ; Jr 31,35-37 ; Mt 28,18-20 ; Jn 4,21-25 ; Ac 13,46-47 ; Ro 1,16-17)

Nous croyons que les Lois de Moïse, en tant que lois portant sur la vie, se sont concrétisées en le Messie et que leur concrétisation dans la vie de tous les jours est possible par l’action de l’Esprit Saint. Les coutumes juives basées sur le Judaïsme de Moïse, qui sont entre autre des vérités bibliques, sont pour les juifs la manifestation de leur identité octroyée par Dieu, et pour les non-juifs les outils pour s’identifier au peuple juif et pour exprimer les racines juives de leur foi.

(Mt 5,17-48 ; Ac 21,24-26 ; Ro 8,2 ; 10,4 ; Ga 6,2 ; 3,3.11 ; Ep 2,14)
 


Les prophéties

Nous croyons qu’avec la mort, les croyants rejoignent Dieu et son pays de parfaite plénitude, alors que les incrédules et les non-croyants seront rejetés à l’écart de Dieu et subiront le châtiment éternel.

(Lc 16,19-31)

Nous croyons à la résurrection de tous les Hommes. Les croyants ressusciteront dans la joie de la vie éternelle, les incrédules à travers le jugement dernier ressusciteront pour subir des souffrances éternelles, éloignés de Dieu.

(Ps 49,12-20; Jn 5,28-29; 1Co 15,52; 1Th 4,16; Ap 20,4-6; 20,12-15; 21, 1-8)
 
Nous croyons à l’accomplissement inévitable et irrévocable des prophéties citées dans la Bible par l’inspiration du Saint Esprit.

Nous croyons au retour imminent du Messie en personne depuis les Cieux. Tous les membres de son Corps, les vivants et ceux qui moururent précédemment, ressusciteront et rejoindront le Seigneur.

(1Co 15,51-53 ; 1Th 1,10 ; 4,13-18 ; 5,1-11 ; Tt 2,13 ; Ap 3,10)

Nous croyons à l’apparition réelle et en un corps spirituel de Yéshoua HaMasshiah sur terre, telle qu’elle a été annoncée par le prophète Isaïe. Il supprimera alors le vice qui sévit actuellement dans la création, restituera à Israël la terre promise, lui fera reconnaître les promesses de l’alliance divine et dévoilera au monde entier l’essence de Dieu.

(Dt 30,1-10 ; Iz 9,6-7 ; 11,1-10 ; Ez 37,21-28 ; Mt 24,30 ; Ac 1,11 ; Ro 8,19-23 ; 11,25-27)

                                            


  
MARANA THA!

Copyright © 2005-2017 Communauté SHOFAR